Campagne électorale violemment réprimée en RDC

Les forces de sécurité gouvernementales à travers la République démocratique du Congo ont dispersé par la force des rassemblements de campagne de l'opposition avant les élections nationales du 23 décembre 2018. Les forces de sécurité ont tué au moins 7 partisans de l'opposition, blessé plus de 50 personnes, et en ont arbitrairement arrêté un grand nombre d'autres, du 9 au 13 décembre.

Des véhicules calcinés dans un entrepôt de la Commission électorale nationale indépendante à Kinshasa, jeudi 13 décembre 2018. Capture d’écran Youtube

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.