L'opposition soudanaise réunie à Paris pour discuter de la crise

Des centaines de manifestants sont descendus dans les rues de la capitale Khartoum pour demander la démission du président Omar el-Béchir, ce lundi 18 mars. Manifestations dans le quartier Bahari dans le nord de la capitale, ainsi que dans le quartier de l'université nationale. Cela fait trois mois que la contestation a démarré.

Photo: HRW

Depuis le 19 décembre 2018, des manifestations massives contre le gouvernement ont eu lieu au Soudan. Les forces de sécurité ont réagi brutalement, tuant ou blessant de nombreux manifestants. Il faut mettre fin à ce recours à la force excessive, et mener une enquête internationale afin de tenir les auteurs d'abus (ou donneurs d'ordres) responsables de leurs actes.

Focus Sur