RDC - La riposte à Ebola cible de menaces aux accents politiques?

Le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, a condamné fermement l'attaque menée dans la nuit de vendredi à samedi dans l'est de la RDC, dans un centre hospitalier où se tenait une réunion de coordination sur le virus Ebola. Après d'autres attaques récentes contre des centres de soins à Katwa et Butembo, c'est la riposte contre Ebola qui est visée.

 

Un gardien déjà guéri du virus Ebola transporte un bébé de quatre jours soupçonné d'être atteint du virus Ebola dans un centre de traitement Ebola soutenu par MSF à Butembo. (archive)

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.