Malgré l'échec des discussions, les manifestants soudanais restent motivés

Les pourparlers entre militaires soudanais et leaders de la contestation se sont achevés dans la nuit de lundi à mardi sans qu'un accord soit trouvé. Plus d'un mois après la chute de l'ex-président Omar el-Béchir, les deux parties tentent de s'entendre sur un gouvernement de transition qui mènera le pays jusqu'aux prochaines élections. Pour l'instant, c'est l'impasse et parmi les manifestants c'est la déception.

Depuis la mi-décembre, les manifestants sont descendus dans les rues de villes et villages du pays pour protester contre les hausses de prix et demander au président Omar al-Bashir, au pouvoir depuis 29 ans, de se retirer. Les manifestations ont commencé à Atbara et se sont étendues à d'autres villes, notamment Gedarif, Wad Madani, Port-Soudan, Dongola, El Obeid, El Fasher, Khartoum et Omdurman.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Suivez AllAfrica

  • Devenez un fan sur Facebook
  • Suivez AllAfrica sur Twitter
  • Suivez AllAfrica sur Newsstand
  • Suivez AllAfrica sur Linkedin
  • Inscrivez-vous gratuitement à notre bulletin d'information
  • Fils RSS d'AllAfrica

A La Une: Conflit, Paix et Sécurité

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.