Les mutilations génitales féminines et les lois en Afrique

L'Afrique, à l'instar de la communauté internationale, célébre ce 6 février, la Journée internationale de lutte contre les mutilations génitales féminines. Un moment privilégié de plaidoyer pour rappeler aux politiques et aux populations les engagements pris pour l'abandon de ces « agressions physiques » qui touchent des centaines de millions de femmes et surtout pour redynamiser la dimension sensibilisation dans la lutte contre les Mgf .

Les lois contre les MGF / E ont poussé la pratique dans la clandestinité

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.