Les victimes du 28 septembre réclament toujours justice en Guinée

Le 28 septembre 2009, des militaires avaient selon l'Onu, tué au moins 157 personnes et violé 109 femmes dans un stade de Conakry. Onze ans après, ces crimes restent impunis. En janvier dernier, le gouvernement guinéen avait annoncé la date du mois de juin 2020, pour l'ouverture du procès du 28 septembre 2009.

Une membre de l'Association des victimes, parents et amis du 28-Septembre 2009.

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.