Les évêques doutent du processus électoral au Congo

A quelques semaines de la présidentielle au Congo-Brazza, l'Eglise catholique a rendu public son message sur le scrutin du 21 mars prochain. C'était le 2 février dernier. Cette sortie est motivée, explique-t-elle, par « le devoir qui incombe à l'Eglise, de scruter, à tout moment, les signes des temps ».

 

Monseigneur Victor Abagna Mossa, archevêque d’Owando et porte-parole de la conférence épiscopale congolaise

Suivez AllAfrica

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.