Attaques illégales contre des zones urbaines du Tigré en Ethiopie

Les forces fédérales éthiopiennes ont mené des attaques apparemment indiscriminées contre des zones urbaines dans la région du Tigré en novembre 2020 en violation des lois de la guerre, a déclaré Human Rights Watch aujourd'hui. Les tirs d'artillerie au début du conflit armé ont frappé des maisons, des hôpitaux, des écoles et des marchés dans les villes de Mekelle, Humera et Shire, tuant au moins 83 civils, dont des enfants, et blessant plus de 300 personnes.

(Photo d'illustration) - Des enfants jouent dans le camp de réfugiés d'Adi Harush à Tigray en Éthiopie.

Focus Sur

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.