L'accord de paix menacé par des combats mortels au Sud-Soudan

Au moins 20 soldats ont été tués le 13 septembre lors de la reprise des combats entre les factions rivales de l'Armée populaire de libération du Soudan/Mouvement d'opposition (SPLM-IO), le principal groupe d'opposition au Sud-Soudan, dirigé par le premier vice-président Riek Machar. Les affrontements ont eu lieu dans les régions de Morjala et de Gazal, dans le Haut-Nil.

SPLM-N fighter standing in front of traditional tukul hut and mudded up rebel vehicle in Blue Nile state

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X