Les premières dames en croisade contre le cancer du col de l'utérus

Quatre premières dames africaines se sont jointes au directeur général de l'OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, dans un appel urgent à utiliser la Covid-19 comme un signal d'alarme pour l'équité en santé dans la lutte contre le cancer du col de l'utérus. Lisez la chronique d'invités @allafrica ici.

L'OMS et ses défenseurs du monde entier commémorent une Journée d'action pour l'élimination du cancer du col de l'utérus, accueillant de nouvelles initiatives révolutionnaires pour mettre fin à la maladie dévastatrice qui tue plus de 300 000 femmes chaque année. Comme pour le Covid-19, l'accès aux outils vitaux est limité, les femmes et les adolescentes des pays les plus pauvres sont privées des installations de dépistage clinique, des vaccins contre le virus du papillome humain (VPH) et des traitements que ceux qui vivent dans les lieux aisés tiennent pour acquis.

Au cours de la dernière décennie, les fabricants ont orienté l'offre vers les pays les plus riches. En 2020, seulement 13 % des filles âgées de 9 à 14 ans dans le monde étaient vaccinées contre le VPH, le virus qui cause presque tous les cas de cancer du col de l'utérus. Environ 80 pays - qui abritent près des deux tiers du fardeau mondial du cancer du col de l'utérus - n'ont pas encore introduit ce vaccin qui sauve des vies. Le risque de cancer du col de l'utérus est multiplié par six pour les femmes vivant avec le VIH, mais beaucoup n'ont pas eu accès à la vaccination ou au dépistage.

Lors de la Journée d'action, les dirigeants de la planète appellent à l'élimination du cancer du col de l'utérus

Focus Sur

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X