Le Madagascar traque les responsables du massacre d' Ankazobe

Branle-bas de combat dans les rangs de l'armée et de la gendarmerie nationale. L'État sonnel a mobilisation générale pour la traque des responsables du massacre d'Ankazobe. Le mot d'ordre est simple. " Les responsables doivent impérativement être appréhendés". Un ordre dit par Andry Rajoelina, président de la République, himself, dans une publication sur sa page Facebook.

Massacre à Ankazobe, l'état déploie les grands moyens

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.