Le Mali plaide pour une levée des sanctions économiques

Le Mali demande la levée des sanctions imposées par les organisations africaines. Bamako avait été visé par une série de mesures prises par la communauté ouest-africaine et par l'Union africaine. Le ministre malien des Affaires étrangères estime que maintenant les progrès doivent permettre de relâcher l'étau.

Lors de la troisième réunion du Groupe de soutien à la Transition (GST), à Lomé, au Togo, du ministre des Affaires étrangères malien, Abdoulaye Diop a insisté sur les " avancées indéniables " de la transition, ce mardi 6 septembre. Il rappelle aussi que l'une des priorités du gouvernement restait " l'organisation d'élections libres, transparentes et crédibles dans le délai de 24 mois " comme prévu.

Abdoulaye Diop, le ministre des Affaires étrangères du Mali.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.