Appel à cesser toute atteinte aux libertés fondamentales en Algérie

À l'avant-veille de la visite du Rapporteur spécial des Nations Unies sur les droits à la liberté de réunion pacifique et à la liberté d'association, prévue en septembre 2023, les autorités algériennes devraient mettre fin à leurs attaques contre l'espace civique et permettre aux organisations indépendantes d'opérer sans restrictions arbitraires, ont déclaré aujourd'hui 15 groupes de défense des droits humains.

La visite du Rapporteur spécial des Nations Unies sur les droits de réunion pacifique et d'association, Clément Nyaletsossi Voule, est prévue du 16 au 26 septembre. L'année dernière, les autorités algériennes, qui ont depuis intensifié leur répression des libertés fondamentales, notamment les libertés d'association et de réunion, avaient reporté sa visite.

La Cour d'Alger (Archives)

Suivez AllAfrica

AllAfrica publie environ 500 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.