Le président Kaboré, nouveau champion de l'ALN, a reçu sa feuille de route de la Banque africaine de développement

20 Mai 2019
Content from our Premium Partner
African Development Bank (Abidjan)

Le président de la République du Burkina Faso, Roch Marc Christian Kaboré, est officiellement un nouveau champion de l'initiative des dirigeants africains pour la nutrition (« Africain Leaders for Nutrition », ALN), après avoir reçu, le jeudi 16 mai, sa feuille de route des mains de la Directrice du capital humain, de la jeunesse et du développement des compétences de la Banque africaine de développement, Oley Dibba-Wadda.

La cérémonie s'est déroulée au palais présidentiel de Kosyam à Ouagadougou lors d'une audience avec le président Kaboré, à laquelle était également convié Pascal Yembiline, Directeur-pays de la Banque au Burkina Faso.

« Je tiens à adresser mes remerciements à la Banque africaine de développement et à son président de m'avoir choisi pour participer à l'ALN en vue de faire de la nutrition un point important de notre activité gouvernementale », a déclaré solennellement le président burkinabè. « Je voudrais vous assurer de l'engagement de ma personne et de mon pays à contribuer, avec détermination, au plaidoyer de la nutrition », a-t-il promis.

L'initiative des dirigeants africains pour la nutrition (ALN) est une plateforme africaine de champions de la nutrition comprenant des chefs d'Etat en exercice, des anciens chefs d'Etat, des ministres des finances et d'éminents dirigeants ayant le pouvoir de servir, de catalyser et de soutenir un leadership et un engagement politique de haut niveau pour mettre fin à la malnutrition sur le continent.

« Au nom du président de la Banque africaine de développement, Akinwumi Adesina, je voudrais vous remercier pour la mise en place d'une stratégie sectorielle de lutte contre la malnutrition dans votre pays. Nous vous souhaitons ainsi la bienvenue dans l'équipe des leaders africains pour la nutrition », a déclaré Oley Dibba-Wadda à l'endroit de son hôte.

« Avec vous, nous souhaitons sensibiliser les décideurs sur la question de la nutrition et que le sujet soit porté au plus haut niveau au sein de nos Etats », a-t-elle plaidé, après avoir remis au président Kaboré sa feuille de route déclinée en trois grands axes.

Le premier axe, au plan international, propose notamment au nouveau champion de l'ALN d'intervenir, en août prochain au Japon, à la 7ème Conférence internationale de Tokyo sur le développement de l'Afrique (TICAD). Le président Kaboré devra y partager l'expérience du Burkina Faso en matière de nutrition.

Le deuxième axe de la feuille de route l'invite à présider la session de présentation du deuxième tableau de bord continental sur la responsabilité en matière de nutrition. Une occasion de lancer un appel à l'action pour engager d'autres chefs d'Etats africains à accélérer la réalisation des objectifs nutritionnels continentaux et mondiaux, lors du Sommet de l'Union africaine prévu en janvier 2020 à Addis-Abeba, en Ethiopie.

Enfin, sur le plan national, l'ALN lui propose de soutenir l'adoption de la politique nationale de nutrition et l'organisation d'une table ronde sur la mobilisation des ressources en faveur de la nutrition. Le président burkinabè devra mobiliser des ressources financières dans le budget national en tenant compte des secteurs sensibles à la nutrition et nommer un point focal politique afin de soutenir les travaux du Secrétariat technique de l'alimentation et de la Nutrition. Ce point focal travaillera en étroite collaboration avec le secrétariat de l'ALN basé au siège de la Banque africaine de développement, à Abidjan.

« On ne peut mobiliser des ressources que si nous montrons que nous faisons nous-mêmes des efforts. Alors notre pays fera des efforts au plan budgétaire pour effectuer le travail et nous comptons sur la Banque pour réaliser nos objectifs. Nous promettons qu'à l'heure du bilan, le Burkina Faso aura joué sa partition », a ajouté le président Kaboré.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.