La Banque africaine de développement et la fondation panafricaine « Entreprenarium » ensemble pour libérer le potentiel des femmes entrepreneurs

28 Juin 2019
Content from our Premium Partner
African Development Bank (Abidjan)

Portée par la Banque africaine de développement, l'Initiative pour favoriser l'accès des femmes au financement en Afrique (AFAWA) a organisé, le 24 juin à Tunis, un séminaire de type « Masterclass » au profit de femmes d'affaires de la région, dans les domaines du développement des entreprises et de la gestion financière.

Cet atelier a été organisé en partenariat avec la fondation panafricaine « Entreprenarium », qui travaille étroitement avec les spécialistes du genre de la Banque, pour développer un programme d'autonomisation économique des femmes, contribuant à leur insertion dans le marché de travail et à la promotion de l'entreprenariat féminin.

Après un processus compétitif de sélection en ligne, 60 femmes d'affaires venues du Maroc, de la Mauritanie, de l'Egypte et de la Tunisie ont pu participer à cette formation. Ces dernières ont pu se familiariser avec les meilleures pratiques, notamment dans les domaines du développement des affaires, de la programmation et de la prospection commerciale. Des sessions de mentorat et de coaching ont également été organisées avec chacune des soixante participantes qui ont bénéficié d'analyses et de conseils ciblés sur leurs perspectives de développement et d'investissement.

Lors de la cérémonie d'ouverture, Yacine Fal, directrice générale adjointe de la Banque pour l'Afrique du Nord, a souligné « le caractère stratégique de ce séminaire qui apportera aux femmes entrepreneures de la région de nouvelles manière de réfléchir et d'agir. Cela, j'en suis convaincue, leur permettra d'aller encore plus loin dans ce qu'elles entreprennent ». Parce que, « la dimension du genre est fortement présente dans les interventions de la Banque. Sans les femmes, rien ne se fera », a-t-elle ajouté,

A travers ces séminaires, la Banque a pour objectif de former un millier de femmes entrepreneures dans plusieurs pays africains. Des ateliers ont ainsi été organisés en Afrique du Sud, en Côte d'Ivoire, au Gabon et au Kenya. D'ores et déjà, des demandes de financement ont été reçues suite à ces séminaires. Une évaluation est actuellement en cours pour soutenir le cas échéant, les projets les plus prometteurs.

A noter que l'Afrique du Nord connaît de fortes disparités entre les femmes et les hommes, en particulier en matière de participation dans la population active, d'accès aux revenus, ressources et aux financements.

A propos de l'Initiative pour favoriser l'accès des femmes au financement en Afrique (AFAWA)

Affirmative Finance Action for Women in Africa -AFAWA est une nouvelle initiative panafricaine qui a pour objectif de mobiliser plus de 3 milliards de dollars de financements au profit des entreprises gérées par des femmes en Afrique ainsi que des structures offrant un nombre important d'emplois aux femmes. Son objectif est d'améliorer le climat des affaires avec une perspective de genre, renforcer la viabilité des entreprises féminines et consolider le processus d'autonomisation économique des femmes afin de libérer leur potentiel de développement, avancer vers l'égalité de genre et favoriser une croissance durable et partagée sur le continent.

Contact technique : Belbachir FAHD, Bureau pays du Maroc, Banque africaine de développement

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.