AIF 2019 - un protocole d'accord entre Thelo DB et Afreximbank pour moderniser les réseaux ferroviaires africains

Photo: AfDB
Plus de 2 221 participants ont assisté au Forum de cette année en provenance de 109 pays, 48 ​​d’Afrique et 61 de l’extérieur.
13 Novembre 2019
Content from our Premium Partner
African Development Bank (Abidjan)

Cet accord ouvre des possibilités d'intégration transfrontalières par les infrastructures en Afrique australe, de l'Est et de l'Ouest

La Banque africaine d'import-export (Afreximbank) et Thelo DB ont signé mardi un protocole d'accord lors de l'Africa Investment Forum (AIF)qui se déroule actuellement à Johannesburg. Cet accord donnera aux deux parties la possibilité de développer, de financer et d'exploiter des projets ferroviaires en Afrique.

Thelo DB et l'Afreximbank ont accepté de coopérer pour moderniser les réseaux ferroviaires du continent, ce qui facilitera les échanges commerciaux, les investissements, le développement économique et le renforcement des compétences. Les deux parties ont conscience de la nécessité urgente de doter le continent de moyens de transports et de services de logistique performants et efficaces, notamment dans le secteur du transport ferroviaire de marchandises.

Depuis longtemps, les gouvernements africains discutent de l'importance de l'intégration régionale par le biais des projets d'infrastructure. Car elle constitue un moyen d'éliminer les obstacles à la circulation des marchandises et leur optimisation permettra de stimuler les échanges commerciaux intra-africains.

Le président de l'Afreximbank, Benedict Oramah, a déclaré que les deux sociétés étaient déterminées à soutenir les échanges commerciaux sur le continent. « Cela comprend la mise en place de moyens permettant de répondre aux attentes des marchés. Les capacités création et d'exploitation des réseaux ferroviaires de Thelo DB, conjuguées à celles de financement des projets d'Afreximbank, nous donnent une équipe incroyablement forte », a ajouté Benedict Oramah.

Des projets sont à l'étude en Afrique australe, en Afrique de l'Est et de l'Ouest, qui selon Thelo DB, offrent des axes de transports transfrontaliers.

Ce protocole d'accord veut s'inscrire dans le sillage de l'Accord de libre-échange continental africain qui prendra avantage de moyens logistiques de transport des marchandises.

Ce protocole d'entente apporte une solution presque entière à ces projets d'investissement pour assurer leur réalisation. Collaborer de manière intégrée avec l'Afreximbank nous offre, comme par magie, une solution à ce problème. Nous pouvons donc maintenant discuter avec nos clients et leur dire que nous apportons non seulement des capacités techniques de classe internationale, mais également une mobilisation exceptionnelle de capitaux dans le cadre du protocole d'accord signé ce matin », a affirmé Ronald Ntuli, président du groupe Thelo.

Thelo DB est issu d'un partenariat privé entre le groupe industriel africain et le principal conglomérat ferroviaire européen, Deutsche Bahn Engineering & Consulting. Thelo DB apporte des moyens sans équivalent au secteur ferroviaire du continent. Parmi ses compétences, on peut citer la supervision de chantiers, ses capacités de location de matériel roulant, la remise en état des infrastructures existantes et le transfert de compétences par le biais de programmes de formation et de développement.

L'Afreximbank est une institution multilatérale africaine de financement des opérations commerciales dont le mandat est de faciliter, promouvoir et développer les échanges commerciaux intra et extra-africains.

L'an dernier, les « Journées des marchés » ( Market Days ) de la toute première édition du Africa Investment Forum ont suscité un intérêt sans précédent avec des transactions d'une valeur de plusieurs milliards de dollars américains réalisées en seulement trois jours.

Des investisseurs, des promoteurs de projets et des représentants de gouvernements y ont examiné soixante-trois projets d'une valeur de 46,9 milliards de dollars concernant sept secteurs de vingt-quatre pays. Quarante-neuf projets, d'une valeur de plus de 38,7 milliards de dollars, ont retenu l'intérêt des investisseurs.

Les organisateurs de l'AIF 2019 espèrent améliorer ces chiffres entre le 11 et le 13 novembre.

Contact:

Gershwin Wanneburg, Département de la communication et des relations extérieures, Banque africaine de développement , email: g.wanneburg@afdb.org

Tagged:

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.