La Banque africaine de développement offre une assistance technique pour le développement de mini-réseaux d'énergie verte

6 Avril 2020
Content from our Premium Partner
African Development Bank (Abidjan)

La Banque africaine de développement, à travers son Fonds des énergies durables pour l'Afrique (SEFA), a approuvé une subvention de 830 000 dollars américains pour soutenir l'Agence guinéenne pour l'électrification rurale (AGER), dans la mise en place de projets de mini-réseaux verts en République de Guinée.

Cette subvention permettra de financer spécifiquement des études de préfaisabilité techniques, économiques, financières et d'impact environnemental et social des projets de mini-réseaux verts. Il s'agit des projets identifiés dans le Plan d'électrification à moindre coût élaboré par le gouvernement de la République de Guinée en coordination avec la Banque mondiale et l'Agence française de développement (AFD).

Elle permettra d'apporter un soutien à l'AGER pour l'évaluation des offres du secteur privé et la conduite des négociations des contrats de construction, d'exploitation et de maintenance des mini-réseaux résultant de l'appel d'offres qui sera lancé par la Banque mondiale.

Enfin, cette assistance technique aidera à la mobilisation des financements additionnels nécessaires pour ces mini-réseaux et contribuera au développement de la règlementation afférente. Ces services, associés aux conseils et au transfert de connaissances, seront nécessaires à l'AGER pour mieux coordonner et développer l'approche sectorielle des mini-réseaux dans le pays.

64% de la population guinéenne (8,1 millions) vivent en zone rurale où 7% seulement ont accès à l'électricité, contre 34% au niveau national. La probabilité de couverture électrique en milieu rural par le réseau national à moyen et long terme demeure donc très faible. Les mini-réseaux verts constituent ainsi un moyen économique d'améliorer significativement et rapidement l'accès à l'électricité en milieu rural.

La Banque mondiale et l'AFD ont alloué un financement d'environ 7 millions de dollars, et le soutien de SEFA contribuera à une meilleure structuration du programme. Cet appui financier fait suite aux résultats du Plan d'électrification et du prospectus d'investissement à moindre coût de la Guinée, dans le cadre du Plan national de développement économique et social (PNDES) 2016-2020.

« Tout en améliorant l'approche sectorielle globale des mini-réseaux verts en Guinée et en favorisant la participation du secteur privé aux mini-réseaux, il est prévu que le déploiement des 57 mini-réseaux donnera accès à l'électricité à environ 30 000 ménages. Selon les résultats attendus, les mini-réseaux devraient créer environ 100 emplois (dont 50% pour les femmes) et générer des possibilités d'utilisation productive pour au moins 100 micro-petites entreprises », a détaillé le vice-président par intérim de la Banque chargé du Complexe Electricité, énergie, changement climatique et croissance verte, Wale Shonibare.

Le Responsable-Pays de la Banque en Guinée Léandre Bassolé, a pour sa part, rappelé que la Banque est un acteur clé du secteur de l'énergie en République de Guinée.

« Les interventions de la Banque depuis 2007 ont permis de raccorder ou améliorer le raccordement au réseau électrique de près de 500 000 personnes dont la moitié est constituée de femmes, de créer plus de 300 lignes de distribution d'électricité nouvelles ou améliorées et de réduire les émissions de CO2 de 3274 tonnes par an », a affirmé M. Bassolé.

« Cette assistance technique, a-t-il poursuivi, permettra à l'Agence guinéenne d'électrification rurale, de jouer pleinement son rôle sur toute l'étendue du territoire, tout en favorisant le déploiement des énergies renouvelables ».

Le projet s'inscrit dans la droite ligne de la Stratégie décennale de la Banque axée sur la croissance verte, ainsi que du « New Deal pour l'énergie en Afrique » qui poursuivent entre autres objectifs, l'accès universel à l'énergie d'ici à 2025.

À propos du Fonds des énergies durables pour Afrique (SEFA)

SEFA est un fonds spécial multi-bailleurs doté de 117 millions de dollars américains. Il est financé par les gouvernements du Danemark, de l'Espagne, des États-Unis, de l'Italie, de la Norvège, du Royaume-Uni et de la Suède. Il a vocation à soutenir le programme de développement des énergies durables en Afrique, en offrant de l'assistance technique et du financement concessionnel pour faciliter la préparation de projets d'énergies renouvelables et d'efficacité énergétique de moyenne envergure. SEFA est hébergé au sein du Département des énergies renouvelables et de l'efficacité énergétique de la Banque. Plus d'informations ici.

Contact:

Romaric Ollo HIEN, Département de la Communication et des relations extérieures.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.