La Banque africaine de développement fournit une aide d'urgence pour accélérer les opérations de nettoyage après la marée noire

18 Septembre 2020
Content from our Premium Partner
African Development Bank (Abidjan)

Le Conseil d'administration de la Banque africaine de développement a approuvé, mercredi 16 septembre, l'octroi d'une aide d'urgence de 500 000 dollars américains pour soutenir les opérations de nettoyage menées par la communauté internationale à la suite de l'importante marée noire au large des côtes de Maurice.

Cette aide, issue du Fonds spécial de secours, complétera les interventions en cours menées par le gouvernement de Maurice, les partenaires de développement et divers intervenants, pour effectuer des opérations de sauvetage et de nettoyage, estimer les dommages et les pertes, et réaliser différentes évaluations socio-économiques. Les Nations unies ont joué un rôle de premier plan dans la coordination de l'intervention.

« Cette aide d'urgence d'un montant de 500 000 dollars apportée par la Banque africaine de développement à Maurice est une contribution importante aux opérations de nettoyage menées par la communauté internationale visant à réhabiliter l'écologie marine sauvage, si importante pour les moyens de subsistance de la population dans les secteurs de l'économie bleue et du tourisme, aujourd'hui menacée par cette regrettable marée noire », a déclaré Martin Fregene, directeur en charge de l'Agriculture et l'agro-industrie à la Banque.

Plus de 1000 tonnes de pétrole se sont déversées dans l'océan Indien depuis qu'un navire transporteur s'est échoué le 25 juillet dernier au large des côtes mauriciennes. Les équipes de sauvetage ont réussi à pomper environ 3 800 tonnes de pétrole tandis que le gouvernement a déclaré l'état d'urgence et a ordonné aux pêcheurs et aux habitants de rester à l'écart des plages et des lagunes situées près des collectivités de Blue Bay, Pointe d'Esny et Mahebourg.

La marée noire a causé une situation difficile aux niveaux sanitaire, environnemental et économique. Le pays est fortement tributaire de l'économie bleue, en particulier pour l'alimentation et le tourisme, et son littoral abrite une partie des récifs coralliens les plus intacts de la planète. L'ensemble de la population continue de courir un risque de maladies graves dues à la présence du pétrole et de ses substances polluantes dérivées.

Le pays espérait rouvrir ses frontières aux touristes à la suite du succès des mesures d'intervention face à la pandémie de Covid‑19. Cependant, la marée noire a retardé ces projets.

En mai dernier, la Banque a accordé des prêts de 188 millions d'euros pour soutenir le budget national du pays alors qu'il se préparait à réagir face à la pandémie de Covid-19.

Au 1er août 2020, le portefeuille de la Banque à Maurice comptait quatre opérations valorisées à hauteur de 458,8 millions de dollars.

Contact:

Olufemi Terry, Département de la communication et des relations extérieures, Banque africaine de développement ; e-mail : o.terry@afdb.org

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.