La Banque africaine de développement renforce les capacités nationales pour accroître la performance de son portefeuille

24 Septembre 2020
Content from our Premium Partner
African Development Bank (Abidjan)

La Banque africaine de développement a organisé, du 21 au 23 septembre à Ebolowa, au sud du Cameroun, un atelier sur le Renforcement institutionnel et clinique fiduciaire (RICF), dans le cadre de sa coopération avec le gouvernement du Cameroun.

Cet atelier, placé sous la coordination de l'Institut africain de développement (ECAD) et organisé en collaboration avec le bureau-pays de la Banque au Cameroun et plusieurs départements clés concernés par la thématique, visait à renforcer les capacités afin d'améliorer la performance opérationnelle des projets du portefeuille et renforcer l'efficacité du développement au Cameroun.

Une cinquantaine de participants ont pris part à cette session, parmi lesquels des coordonnateurs de projets, des responsables de passation de marchés, des chargés de gestion financière et de décaissement, des responsables de suivi-évaluation des cellules d'exécution des projets ainsi que des hauts responsables du ministère de l'Économie, de la Planification et de l'Aménagement du territoire du Cameroun et des organismes gouvernementaux impliqués dans la mise en œuvre des opérations du portefeuille.

La coordonnatrice en chef du RICF à ECAD, Mme Ann Sow Dao, qui assurait la coordination générale de l'atelier, a présenté le concept de la clinique fiduciaire et son historique, ainsi que les objectifs et les détails pratiques de la tenue de cet atelier. Elle a indiqué que l'organisation du RICF se veut préventive et curative afin de maximiser l'impact de développement du programme-pays du Cameroun. Selon elle, il s'agit d'une occasion d'échanges entre les concepteurs, les superviseurs et les responsables de la mise en œuvre des projets, un moment de dialogue entre le Cameroun et la Banque.

Le responsable du bureau-pays de la Banque au Cameroun, également directeur général par intérim pour l'Afrique centrale, Solomane Koné, a remercié les participants ainsi que le gouvernement camerounais pour son appui dans l'organisation de l'atelier et l'accompagnement des projets co-financés par la Banque au Cameroun. Il a rappelé que la mise en œuvre des conclusions de l'atelier contribuerait à l'efficacité de la gestion des projets cofinancés par la Banque dans le pays ainsi qu'à l'amélioration de la capacité d'absorption du pays.

La directrice de l'Intégration régionale au ministère de l'Économie, de la planification et de l'aménagement du territoire, Mme Dorothy Tataw Bekolo, a remercié la Banque, au nom du gouvernement camerounais, pour cette initiative. Elle a invité les participants à tirer le maximum de profit de cette opportunité d'apprentissage afin d'assurer une bonne gestion de leurs projets respectifs. Elle a rappelé que la nouvelle politique d'évaluation des performances demande que les chefs de projets soient évalués sur la base de leur performance de gestion des projets.

Les participants, qui ont activement pris part aux différentes sessions, ont salué les échanges très enrichissants durant les trois jours de travaux.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.