Premier atelier virtuel sur l'engagement des femmes dans les questions de conformité en Afrique - Défis et opportunités à l'ère de la pandémie de Covid-19

19 Octobre 2020
Content from our Premium Partner
African Development Bank (Abidjan)

virtual

Quoi? Atelier du Réseau des femmes engagées dans les questions d'éthique et de conformité en Afrique (WECA)

Qui? Banque Africaine de Développement - Bureau de l'Intégrité et de la Lutte Contre la Corruption

Quand? Jeudi 22 octobre 2020 de 12h à 14h GMT

Où? En visioconférence via le service Zoom

La Banque Africaine de Développement organise, le 22 octobre prochain, le premier atelier virtuel du Réseau des femmes engagées dans les questions d'éthique et de conformité en Afrique (WECA).

L'atelier, intitulé« Femmes engagées dans les questions de conformité en Afrique : défis et opportunités à l'ère de la pandémie de Covid-19 »,réunira des femmes engagées dans les questions d'éthique et de conformité, parmi lesquelles des fonctionnaires et des cadres de haut niveau, qui s'efforcent de réduire les pratiques contraires à l'éthique et à la conformité dans les secteurs privé et public. L'atelier permettra de présenter officiellement le réseau aux participants et aux parties prenantes.

WECA est un réseau informel de femmes professionnelles engagées dans les questions d'éthique et de conformité des affaires en Afrique. WECA a été créé par la Banque Africaine de Développement et la Coalition pour les opérations éthiques, avec l'objectif de promouvoir l'intégrité dans les affaires à travers le continent.

Objectifs de l'atelier :

Présenter le réseau WECA et ses objectifs.

Échanger sur les défis et opportunités en matière d'éthique et de conformité liés à la pandémie de Covid-19.

Faire campagne pour attirer davantage de femmes professionnelles et toute autre personne expérimentée dans le réseau WECA.

Inscription

Programme

Les intervenants:

Olajobi Makinwa, cheffe des relations intergouvernementales et de l'Afrique, UN Global Compact.

Lisa Miller, responsable de la conformité à l'intégrité à la vice-présidence à l'intégrité, Groupe de la Banque Mondiale.

Alan Bacarese, directeur du Bureau de l'Intégrité et de la Lutte Contre la Corruption, Banque Africaine de Développement.

Vanessa Moungar, directrice du Département genre, femmes et société civile, Banque Africaine de Développement.

Paula Santos Da Costa, cheffe du Bureau de l'éthique, Banque Africaine de Développement.

Olajobi Makinwa, cheffe des relations intergouvernementales et de l'Afrique pour le Pacte mondial des Nations unies (UNGC)

Olajobi Makinwa est la cheffe des relations intergouvernementales et de l'Afrique pour le Pacte mondial des Nations unies (UNGC) : elle est responsable du renforcement de la coopération et des partenariats multipartites pour les Objectifs de développement durables et les dix principes de l'UNGC, et des relations entre les gouvernements, le secteur privé et la société civile. Elle était précédemment conseillère principale du président de la 74ème session de l'Assemblée générale des Nations unies pour l'engagement des parties prenantes.

Olajobi Makinwa a été également responsable de la transparence et de la lutte contre la corruption à l'UNGC, où elle a conduit avec succès de nombreux projets dans ce domaine, notamment l'initiative Siemens pour l'action collective dans la lutte contre la corruption.

Lisa K. Miller, responsable de la surveillance de l'intégrité, Groupe de la Banque mondiale

Lisa Miller travaille à la Banque mondiale où elle dirige notamment l'Unité de surveillance de l'intégrité de la vice-présidence chargée de l'intégrité du Groupe de la Banque mondiale. Elle a également été conseillère principale auprès de la vice-présidence juridique de la Banque mondiale. Avant de rejoindre la Banque mondiale, Lisa Miller exerçait dans le secteur privé.

Titulaire d'une maîtrise en droit international et comparé au Centre de droit de l'université de Georgetown, elle a également obtenu un diplôme de juriste de la faculté de droit de l'université George Washington ainsi qu'une licence en politique internationale et un certificat d'études en allemand de l'école de diplomatie (School of Foreign Service) de l'université de Georgetown.

Alan Bacarese, directeur du Département de l'intégrité et de la lutte contre la corruption, Banque africaine de développement

Alan Bacarese est directeur du Département de l'intégrité et de la lutte contre la corruption à la Banque africaine de développement. Spécialiste de la lutte contre la corruption (aux niveaux national et transnational) et le blanchiment d'argent, il intervient également dans l'assistance juridique mutuelle et de fraude. Ancien procureur principal au sein du Service de poursuites judiciaires de la Couronne britannique et premier chef des consultations et affaires juridiques au Centre international pour le recouvrement des avoirs de Bâle en Suisse, Alan Bacarese est l'auteur de nombreux ouvrages et articles. Il a notamment coécrit le principal ouvrage juridique du Royaume-Uni sur la corruption, intitulé : « Corruption and Misuse of Public Office » (Oxford University Press - 3e édition, sorti en octobre 2017) et un autre ouvrage : « The Counter Fraud Practitioners Book » (Gower Publishing).

Vanessa Moungar, directrice chargée du genre, des femmes et de la société civile, Banque africaine de développement

Depuis 2017, Vanessa Moungar dirige le département du genre, des femmes et de la société civile à la Banque africaine de développement. Elle siège également au Conseil présidentiel pour l'Afrique mis en place par le président français Emmanuel Macron. Auparavant, elle a occupé diverses fonctions au Forum économique mondial et a également travaillé chez Terrafina et AV Consulting.

Paula Santos Da Costa, responsable d'unité au Bureau de l'éthique, Banque africaine de développement

Forte d'une expérience de vingt ans dans l'éthique et la conformité, Paula Santos Da Costa est responsable d'unité au Bureau de l'éthique de la Banque africaine de développement. Elle est titulaire d'une maîtrise en administration des affaires avec spécialisation en droit fiscal de l'Institut d'économie et de gestion (ISTEC) de Lisbonne (Portugal), et d'une maîtrise en droit privé de l'université Jean Moulin de Lyon. Elle possède également une maîtrise en droit privé de l'université Jean Monnet de Saint-Étienne (France).

Paula Santos Da Costa est membre de l'Association du Barreau de Lisbonne, de l'Initiative d'éthique et de conformité (ECI) et du Réseau d'éthique des organisations multilatérales (ENMO). Elle possède un certificat professionnel en éthique et conformité délivré par l'Initiative d'éthique et de conformité et un certificat d'experte dans la lutte contre le blanchiment d'argent délivré par la Banque de France.

Solange Kamuanga-Tossou | Communication and External Relations Department | email: s.kamuanga-tossou@afdb.org

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.