Burundi - La Banque africaine de développement et le gouvernement signent deux accords de dons de 21 millions de dollars pour le développement durable des chaînes de valeur de l'agriculture et de l'élevage

23 Décembre 2020
Content from our Premium Partner
African Development Bank (Abidjan)

De gauche à droite : Domitien Ndihokubwayo, ministre des Finances, du Budget et de la Planification économique du Burundi et Daniel Ndoye, responsable-pays de la Banque africaine de développement au Burundi.

La Banque africaine de développement et le gouvernement du Burundi ont signé, le 18 décembre à Bujumbura, deux accords de dons d'un montant total de 21 millions de dollars pour l'appui au développement durable des chaînes de valeur de l'agriculture et de l'élevage.

Les ressources proviennent du Fonds africain de développement et de la Facilité d'appui à la transition.

Le don du Fonds africain de développement, d'un montant de treize millions de dollars, et celui de la Facilité d'appui à la transition de huit millions de dollars sont destinés à financer le Projet d'appui au développement durable des chaînes de valeur de l'agriculture et de l'élevage au Burundi (PADCAE-B). L'objectif général du projet est de contribuer de façon durable à l'amélioration de la sécurité alimentaire et nutritionnelle et à l'augmentation des revenus des populations du Burundi, en particulier des provinces de Kirundo, Muyinga et Ngozi.

Les accords ont été paraphés par le ministre burundais des Finances, du Budget et de la Planification économique, Domitien Ndihokubwayo, et par le responsable-pays de la Banque africaine de développement au Burundi, Daniel Ndoye.

Le ministre Domitien Ndihokubwayo a déclaré que ce projet est particulièrement important pour le Burundi et vient à point nommé. Il s'inscrit en effet, en droite ligne avec les priorités définies par le gouvernement qui place l'agriculture et l'élevage au centre du développement du pays.

En contribuant à un accroissement et à une diversification de la production agricole, le projet va permettre de stimuler la croissance économique et améliorer le bien-être des populations au Burundi, a déclaré Domitien Ndihokubwayo qui a salué le soutien de la Banque africaine de développement à son pays.

Daniel Ndoye s'est réjoui de la bonne collaboration qui a prévalu, pour conclure ces accords, entre le Burundi et la Banque africaine de développement affirmant que ce projet s'aligne au Document de politique agricole du gouvernement récemment adopté et qui a largement inspiré la préparation du PADCAE-B. « Le projet contribuera ainsi à l'accroissement de la productivité et la promotion des chaînes de valeur à travers la mise en œuvre de pratiques agricoles durables et respectueuses de l'environnement associées à l'introduction des nouvelles technologies agricoles, conformément aux priorités stratégiques de la Banque, les « High 5 », et à son Document de stratégie-pays (DSP 2019-2023) pour le Burundi », a déclaré Daniel Ndoye.

Wambui Gichuri, vice-président par intérim de la Banque africaine de développement, en charge de l'agriculture et du développement humain et social a salué la signature de ces accords de dons et a indiqué que le projet participerait au renforcement de la sécurité alimentaire et nutritionnelle, encore plus pressant dans le contexte des politiques de relance économique et social pour pallier les effets de la pandémie de Covid-19.

Contact médias : Romaric Ollo HIEN, Département de la communication et des relations extérieures, Banque africaine de développement, Email : O.HIEN@AFDB.ORG

Contact technique : Youssouf Kaboré, spécialiste en chef élevage et Jean Claude Nsabimana, spécialiste en développement social.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.