Bénin - Démarrage du projet d'appui au développement de la filière anacarde et de l'entreprenariat agricole financé par la Banque africaine de développement

1 Avril 2021
Content from our Premium Partner
African Development Bank (Abidjan)

Le ministre de l'Agriculture, de l'Elevage et de la Pêche (MAEP) du Bénin, M. Gaston Cossi Dossouhoui, a procédé, le 19 mars dernier à Dassa (centre-sud du Bénin), au lancement des activités relatives au Projet d'appui au développement de la filière anacarde et de l'entreprenariat agricole. C'est un projet financé à hauteur de 18,6 millions de dollars américains par la Banque africaine de développement.

Le projet a pour objectif d'accompagner l'installation de 3 000 hectares de nouveaux vergers d'anacardiers à base de plants performants, de réhabiliter 10 000 hectares d'anciennes plantations par une approche de facilitation et bonification du Fonds national de développement agricole du Bénin, de produire et utiliser des plants greffés de cajou sur 15 hectares de pépinières. Il vise également au renforcement et à la modernisation de dix unités existantes de production de jus de pomme de cajou et de dix unités existantes de transformation de noix de cajou.

« C'est un projet qui contribuera à améliorer les performances de la filière anacarde pour lui permettre d'assurer, de façon durable, la sécurité alimentaire et nutritionnelle de la population et de contribuer au développement économique et social du Bénin », a déclaré le ministre en charge de l'Agriculture.

« Tout en contribuant à l'accroissement durable des revenus des acteurs et de la productivité de la filière anacarde dans le pôle de développement agricole n°4 (Borgou-Sud- Donga - Collines), le projet devra réaliser, entre autres, le reprofilage et la réhabilitation de 145 kilomètres de pistes de désenclavement et l'installation de 15 systèmes d'hydraulique villageoise améliorée (HVA) pour les villages et les unités de transformation », a précisé, pour sa part, M. Siaka Kodjo, coordonnateur du projet. Le projet prévoit également la construction et l'équipement de cinq magasins de stockage d'une capacité de 1 000 tonnes chacun et l'appui à la création de vergers modernes d'anacardiers pour un rendement amélioré à l'hectare de noix de cajou de 700 kilogrammes.

Le représentant-résident de la Banque africaine de développement au Bénin, John Andrianarisata, a réaffirmé l'engagement de la Banque à accompagner le pays dans son développement. Selon lui, le lancement du projet confirme l'engagement de l'institution à appuyer les efforts des autorités béninoises dans la mise en œuvre du Programme d'actions du gouvernement (PAG 2016-2021)-Volet Agriculture, en faveur d'une croissance durable et inclusive à travers une transformation structurelle de l'économie nationale.

« L'objectif sectoriel de ce projet est de contribuer à la réduction de la pauvreté et à l'amélioration de la sécurité alimentaire et nutritionnelle au Bénin. Plus spécifiquement, il vise à contribuer à l'accroissement durable des revenus des acteurs et de la productivité de la filière anacarde dans le pôle de développement agricole n°4 », a rappelé John Andrianarisata, soulignant que le projet appuierait la création de 10 000 emplois pour les jeunes et les femmes lors de sa mise en œuvre.

Une semaine avant le lancement officiel du projet, du 8 au 12 mars dernier, le gouvernement du Bénin et la Banque avaient organisé un atelier technique pour accélérer sa mise en œuvre. L'atelier était conduit en collaboration avec l'Agence territoriale de développement agricole No4 et a enregistré la participation des membres de l'unité de gestion du projet et des cadres du Fonds national de développement agricole. A travers des échanges d'expériences et un renforcement des capacités des principaux acteurs responsables de l'exécution du projet, l'atelier a permis de passer en revue l'ensemble des activités prévues et les conditions de leur exécution pour l'atteinte efficiente des objectifs du projet.

Contact:

Alexis Adélé, Banque africaine de développement, Département de la communication et des relations extérieures, email : a.adele@afdb.org

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.