Le Fonds africain de développement classé deuxième parmi les prestataires mondiaux d'aide au développement

28 Mai 2021
Content from our Premium Partner
African Development Bank (Abidjan)

Le Fonds africain de développement a été classé en deuxième position parmi 49 agences internationales pour la qualité de son aide au développement - ce qui renforce son utilité pour les pays les plus vulnérables du continent africain.

Le Fonds africain de développement, créé en 1972, est le guichet de prêt à taux concessionnels du Groupe de la Banque africaine de développement. Selon la cinquième édition du rapport sur la qualité de l'aide publique au développement, publiée le 25 mai, par le Centre pour le développement mondial, le Fonds remplit parfaitement sa fonction auprès de ses États bénéficiaires en se concentrant sur la pauvreté et les pays les moins aidés.

Le rapport souligne que le Fonds africain de développement et les organisations similaires disposent de l'expertise nécessaire pour que l'aide au développement parvienne aux pays destinataires.

« Pour les prestataires de pays tiers et les décideurs, un message clair et cohérent se dégage : l'utilisation du système multilatéral est en mesure d'améliorer l'efficacité de l'aide au développement », souligne le rapport. « [... ] Les organisations multilatérales sont particulièrement bien placées pour aider les pays à faire face à la pandémie de Covid-19 grâce à une présence internationale, des missions d'ampleur, un vaste savoir-faire, un large éventail d'outils de financement et une bonne connaissance des contextes locaux. »

L'étude souligne également qu'il est important de renforcer davantage les systèmes afin de pouvoir tirer des enseignements de l'expérience et des évaluations. Cette publication du Centre pour le développement mondial -groupe de réflexion basé à Washington et Londres- réalise une évaluation des programmes bilatéraux de vingt‑neuf pays membres du Comité d'aide au développement de l'Organisation de coopération et de développement économiques et des vingt plus grandes agences multilatérales offrant une aide publique au développement.

Au moment où la Banque africaine de développement et ses partenaires mènent un combat difficile pour sauver les vies et les moyens de subsistance, les résultats du rapport sont un signe encourageant montrant que le Fonds africain de développement investit ses ressources là où elles sont le plus nécessaires.

« Le moment de la publication de ce rapport n'aurait pas pu être mieux choisi, a souligné, Simon Mizrahi, directeur chargé de l'exécution, de la performance et des résultats des programmes à la Banque africaine de développement. Alors que la Banque africaine de développement s'efforce de soutenir ses pays membres régionaux face à une crise sanitaire et économique sans précédent, l'évaluation du Centre pour le développement mondial nous permettra de mieux orienter nos interventions. »

Il a ajouté : « Ce rapport confirme que la Banque africaine de développement est sur la bonne voie en portant ses efforts sur la production de données sur l'aide au développement en temps utile et en veillant à renforcer le cycle d'apprentissage pour améliorer continuellement notre offre aux pays membres régionaux de la Banque. Chaque jour, nous nous améliorons et, chaque jour, nous allons plus loin pour aider les pays du continent à accroître leur résilience et à offrir une meilleure qualité de vie à leurs populations ».

Le rapport analyse 17 indicateurs communs à toutes les agences. Les auteurs soulignent que l'excellent classement du Fonds africain de développement s'inscrit dans le cadre d'un bilan remontant à 2010. Il est à mettre en parallèle avec le rôle important du Fonds pour aider les pays africains à répondre à la pandémie de Covid-19.

Le Fonds africain de développement est composé de 32 États contributeurs. Il bénéficie à 37 pays, notamment des États en situation de fragilité qui ont besoin d'une aide particulière pour assurer la prestation des services de base.

Le rapport sur la qualité de l'aide publique au développement est un outil développé par le Centre pour le développement mondial et la Brookings Institution pour évaluer les partenaires de développement qui apportent une « aide de meilleure qualité » et la manière dont ceux-ci peuvent améliorer leurs prestations. Il fournit une évaluation des efforts déployés pour respecter les engagements en matière de développement.

Pour plus d'informations sur le rapport, cliquez ici.

Gershwin Wanneburg, Département de la communication et des relations extérieures, Banque africaine de développement, e-mail : g.wanneburg@afdb.org

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.