La fuite d'un message suggère une conspiration contre l'opposant Alexander Cummings

13 Janvier 2022
Content from our Premium Partner
AllAfrica InfoWire (Washington, DC)

Mulbah Yorgbor, le directeur de la communication du parti politique Alternative National Congress (ANC), et secrétaire général du Council of Patriots, un groupe d’opposition (COP), annonce sa démission. Il quitte le COP, qui est reconnu pour avoir organisé une des oppositions les plus importantes depuis la fin de la guerre civile, contre le pouvoir de l’ancien footballeur international George Weah président du Liberia depuis 2018.

Il démissionne du COP après avoir consulté un message d’Henry Costa, un des leaders du COP, dans un groupe de discussion du COP sur WhatsApp. Ce message indiquait que les poursuites judiciaires qui visent le leader de l’ANC sont fabriques de toute pièce. En effet, Alexander Cummings, le fondateur de l’Alternative National Congress, a été arrêté début janvier à Monrovia pour répondre d’accusations de contrefaçon et association de malfaiteurs.

Le message WhatsApp aurait été adressé par la lobbyiste Riva Levinson à l’ambassadeur du Liberia à Washington, George Pattern, avant d’être forwardé à nouveau à Nathaniel McGill, la ministre des Affaires présidentielles. Après vérifications du site de presse Front Page Africa, le message émanait en réalité du parlementaire américain Chris Smith, qui l’a adressé à l’ambassadeur Pattern, qui l’a forwardé ensuite à Nathaniel McGill.

Le message indique que  « à la suite de notre conversation l’autre jour, j’ai fait quelques recherches. Les poursuites judiciaires à l’encontre d’Alexander Cummings, sur la foi de ce qui semblent être des incriminations fabriquées de toute pièce, n’ont pas été bien accueillies. Il y a un intérêt renouvelé sur Nathaniel McGill, dont vous savez de nos discussions précédentes qu’un dossier a été ouvert à son sujet. A présent, ce sont Benoni Urey et sa fille Telia qui attirent l’attention, de même que l’avocat général Cyrennius Cephas. Je pense que des gens s’intéressent également au curriculum du juge, pour voir s’il a une historique de corruption. Je voulais vous tenir au courant, au titre de la relation que nous entretenons. Ceci mis à part, j’espère que vous passez un bon week-end ».

Henry Costa avait de toute évidence oublié ou ne savait pas que Mulbah Yorgbor était présent dans ce groupe WhatsApp.

Après avoir posté le message dans le groupe, Henry Costa est interrogé par Mulbah Yorgbor sur les raisons pour lesquelles il travaille avec le gouvernement. Henry Costa répond que « nous avons attaqué l’ANC en justice… le gouvernement collabore avec nous en tant que nos avocats ». C’est pour cette raison que l’information leur a été partagée, a ajouté Henry Costa, qui est un soutien actif du parti politique All Liberian Party qui a été créé par l’homme politique Benoni W. Urey.

Nathaniel McGill a réfuté avoir forwardé ce message à Henry Costa, tout en admettant l’avoir envoyé à Benoni Urey, Cyrennius Cephas et au ministre de l’Information Eugene Lenn Nagbe.

La fuite de ce message intervient alors que plusieurs informations font état de réflexions supposées de Washington sur des sanctions à l’encontre de membres clés de l’administration Weah, dont Cyrennius Cephas et Benoni Urey.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.