La communauté internationale maintient la pression sur le Burundi

Jeudi 25 octobre 2018, l'Union européenne a prolongé d'un an ses sanctions à l'encontre de personnalités accusées d'entraver le processus de sortie de crise. En parallèle, Michelle Bachelet, haut commissaire aux droits de l'homme des Nations unies, a publié un communiqué pour rappeler à l'ordre Bujumbura et lui demander de respecter les institutions de l'organisation internationale.

 



La Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l'homme, Michelle Bachelet.

Focus Sur