Des ONG libyennes saisissent la justice contre une livraison d'armes

En février dernier, la ministre des Armées Florence Parly avait annoncé la livraison à la Libye de six embarcations dans le cadre du soutien français « aux efforts de la marine libyenne pour lutter contre l'immigration clandestine », selon le ministère. Huit ONG internationales, dont Amnesty International et Médecins sans frontières, ont déposé jeudi 25 avril un référé en urgence pour suspendre la livraison des bateaux, en attendant que le tribunal se prononce de manière définitive sur la légalité de cette livraison.

Libya National Army vehicles on a road in Libya.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.