EDF Pulse Africa Tour - EDF rencontrera les candidats camerounais ce mardi 19 octobre à Douala

18 Octobre 2021
Content from our Premium Partner
35Nord (Paris)

Acteur majeur des solutions d’électrification en Afrique, le groupe français Electricité de France (EDF) poursuit son concours d’innovation « EDF Pulse Africa » (Tour), à l’hôtel Star Land de Bonanjo, à Douala (Cameroun), ce mardi 19 octobre – après une première étape à Prétoria (Afrique du Sud). Incarnation de l’engagement d’EDF en Afrique, ce concours vise à soutenir les innovations les plus prometteuses du continent afin de répondre aux défis énergétiques actuels de l’Afrique et contribuer à son développement économique. Dans cette optique, les candidats du Cameroun seront invités à défendre leur projet devant un jury d’experts.

8 entreprises du Cameroun sélectionnées sur 37 candidatures défendront leur projet devant un jury d’experts, ce mardi 19 octobre. Le vainqueur de cette étape représentera le Cameroun pour la grande finale qui se tiendra le 2 décembre 2021 à Paris. Lors de cette dernière, 3 lauréats pourront remporter jusqu’à 15 000 euros, et intégrer l’ « EDF Pulse Africa Factory », un programme d’accélération regroupant des acteurs engagés dans l’encadrement et le soutien à la croissance de « pépites » africaines dans le domaine de l’accès à l’énergie.

En trois éditions, les candidats du Cameroun sont parvenus à atteindre le podium à trois reprises avec une troisième place obtenue en 2017 par Yann Nkegne de la startup Edu Énergie qui installe dans les collectivités des lampadaires solaires intelligents, capables de stocker du contenu accessible par Wi-Fi à 1km à la ronde ; deux prix « Coup de cœur du jury » en 2018 avec Flavien Kouatcha, promoteur de l’entreprise « Save Our Agriculture » qui produit localement et distribue des kits d’aquaponie autonomes en énergie ainsi qu’en 2019 avec Triomphant Tchulang, à la tête de l’entreprise Clean Energy services, prestataire de choix d’EDF Cameroun, positionnée sur l’efficacité énergétique des bâtiments et installations industrielles.

Après un succès croissant sur les quatre dernières années, avec 79 candidatures en 2017 contre 584 cette année, répartis sur plus de la moitié des 54 pays africains, cette quatrième édition redouble d’ambition pour y développer son propre écosystème et donner de la visibilité à de jeunes structures africaines innovantes, afin de gagner en agilité et répondre avec plus d’adéquation aux besoins du marché.

Ce programme s’adresse particulièrement aux start-up et PME africaines proposant des solutions innovantes dans les domaines suivants :

  • La production électrique off-grid – toute solution innovante de production et/ou de stockage de l’électricité en zone hors réseaux (off-grid) ;
  • Les services et usages électriques – tout service permettant d’étendre l’électrification et tout produit innovant à faible consommation électrique et/ou réutilisable par les usagers des services d’électricité ;
  • L’accès à l’eau – toute solution innovante permettant l’amélioration de l’accès à l’eau grâce à l’électricité.

Pour rappel, EDF est présente depuis 50 ans dans plus de 14 pays africains, avec plus de 500 000 foyers électrifiés selon un modèle « bas-carbone » qui mise sur l’énergie durable et accessible. En atteste, par exemple, les premiers travaux de la centrale hydroélectrique de Nachtigal sur le fleuve Sanaga en 2018, qui fournira à terme 30% de la consommation nationale du Cameroun avec une puissance de 420 MW, ainsi qu’une ligne électrique de 50km pour transporter l’électricité jusqu’à Nyom.

Acteur majeur de la transition énergétique, le groupe EDF est un énergéticien intégré, présent sur l’ensemble des métiers : la production, le transport, la distribution, le négoce, la vente d’énergie et les services énergétiques. Leader des énergies bas carbone dans le monde, le Groupe a développé un mix de production diversifié basé principalement sur l’énergie nucléaire et renouvelable (y compris l’hydraulique) et investit dans de nouvelles technologies pour accompagner la transition énergétique. La raison d’être d’EDF est de construire un avenir énergétique neutre en CO2 conciliant préservation de la planète, bien-être et développement, grâce à l’électricité et à des solutions et services innovants. Le Groupe participe à la fourniture d’énergie et de services à environ 37,9 millions de clients (1), dont 28,7 millions en France (2). Il a réalisé en 2020 un chiffre d’affaires consolidé de 69,0 milliards d’euros. EDF est une entreprise cotée à la Bourse de Paris.

(1) Les clients sont décomptés depuis 2018 par site de livraison ; un client peut avoir deux points de livraison : un pour l’électricité et un autre pour le gaz.

(2) Y compris ÉS (Électricité de Strasbourg).

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.