Madagascar - La Banque africaine de développement accorde un prêt de 178 millions de dollars pour stimuler les échanges commerciaux régionaux

24 Novembre 2021
Content from our Premium Partner
African Development Bank (Abidjan)
communiqué de presse

Le Conseil d'administration du Groupe de la Banque africaine de développement a approuvé, mercredi à Abidjan, l'octroi d'un prêt de 178,75 millions de dollars américains au gouvernement de Madagascar pour la mise en œuvre du Projet d'aménagement de corridors et de facilitation du commerce.

"Le projet contribuera au désenclavement du sud de Madagascar et participera au renforcement de la résilience des populations, face à l'insécurité alimentaire récurrente dans cette partie du pays", a souligné Adam Amoumoun, le responsable-pays à Madagascar de la Banque africaine de développement.

Le projet, qui constitue la deuxième phase du projet de développement de corridors et de facilitation du commerce, bénéficie du soutien financier du Fonds africain de développement, le guichet de financement concessionnel du Groupe de la Banque. Il comporte trois objectifs principaux. Le premier est l'amélioration des conditions d'accessibilité du Sud de Madagascar. Le deuxième se présente sous la promotion du commerce et de l'investissement à travers la facilitation des procédures d'exportation, d'importation et d'investissement, ainsi que le développement de la culture de la concurrence. Le troisième objectif est le soutien aux liens d'inter-modalité entre la route et les voies navigables qui, dans ce cas sont assurés par la connexion entre des corridors routiers dans le Sud de Madagascar et le port de Tuléar qui s'ouvre sur le Canal du Mozambique. Ce dernier débouche sur le réseau portuaire mozambicain, dont la cible est, pour ce projet, le port de Beira qui va constituer la porte d'entrée pour relier le Mozambique, le Zimbabwe, le Malawi, la Zambie jusqu'à la RDC. Au-delà de ce corridor, il s'agit d'une connexion importante aux pays de la Communauté de développement de l'Afrique australe (SADC) et du Marché commun de l'Afrique orientale et australe (COMESA).

Le Mozambique, à travers le port de Beira, sera concerné essentiellement par les études et autres cadres d'influence sur la facilitation du commerce, mais aussi par les interconnections avec le port de Tuléar à Madagascar.

Le projet consistera notamment en la réalisation des travaux d'aménagement et de bitumage de deux sections de routes essentielles connectées au port de Tuléar : il s'agit de la RNT 12A sur 121 km avec 11 ponts dans le sud-est et de la RN 9 d'une longueur de 185 km dans le sud-ouest donc environ 306 km. La Banque couvrira entièrement la RNT 12A et d'autres partenaires ont exprimé leur volonté d'intervenir dans le financement du projet dans sa totalité. Sont également programmées la mise en place d'un laboratoire national de contrôle de la qualité et des chambres froides pour les marchandises périssables au niveau des frontières.

D'une manière générale, le projet soutenu par la Banque africaine de développement vise à améliorer les conditions de vie des populations par la création de sources de revenus. Ainsi, les bénéficiaires seront appelés à participer aux travaux de construction de la route et aux aménagements connexes à travers la livraison de services, de travail et d'opportunités d'échange. En outre, les formations des entités de production procureront des connaissances nouvelles à la population, en particulier aux femmes. Le projet doit avoir un impact significatif sur le dynamisme économique des zones d'influence, par un effet induit sur le développement des secteurs agricoles et touristiques des zones qui disposent d'un grand potentiel, jusqu'alors non exploitable en raison de l'enclavement.

Le projet couvre les régions d'Anôsy et d'Atsimo Atsinanana dans le sud-est, ainsi que les régions du Menabe et Atsimo Andrefana dans le sud-ouest qui constituent les principales zones d'influence. Les populations bénéficiaires directes sont essentiellement les agriculteurs, les pêcheurs et les agro-pasteurs et surtout les commerçants, estimés à environ 800 000 personnes.

Le 15 novembre 2021, le portefeuille actif de la Banque africaine de développement à Madagascar comprenait 19 opérations, d'un montant total de 573,84 millions de dollars, notamment dans trois grands secteurs : l'énergie (32,4%), l'agriculture (17,6%), multi secteur (8,1%), l'industrialisation (7,9%) et l'environnement (0,2%).

Contact:

Alexis Adélé I Département de la communication et des relations extérieures I Banque africaine de développement I Courriel : a.adele@afdb.org

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.