Arrestations massives d'opposants en Guinée

Après avoir marché sur les macchabées de « ses fils » et « petits-fils », après s'être fait élire par sa CENI (Commission électorale nationale indépendante) et après que son Conseil constitutionnel a validé sa victoire, Alpha Condé cherche maintenant à régner tranquillement sur la Guinée. Et le meilleur moyen pour parvenir à ses fins est de mettre à contribution la Justice pour casser de l'opposant.

 

Un policier dans une rue de Conakry après des affrontements avec des manifestants le 24 octobre 2020.

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.