Des sanctions réclamées après le drame du nouvel an en RCI


Les conséquences de la bousculade meurtrière sont difficilement digérées par la population ivoirienne qui continue d'identifier des corps. Malgré les trois jours de deuil national décrété par le président Alassane Outtara, la presse locale réclame des sanctions. Une enquête est en cours.

Le président Ouattara au chevet des blessés de la bousculade du 31 décembre

Video

Plus d'un million d'Ivoiriens ont célébré l'’année 2013