À Dakar, le Digital African Tour conclut sa 11e édition avec un appel à l'action pour une mobilité urbaine durable en Afrique

Affiche Digital African Tour
28 Novembre 2023
Content from our Premium Partner
35Nord (Paris)

Organisée conjointement par Cio Mag et le Conseil Exécutif des Transports Urbains de Dakar (CETUD), les 16 et 17 novembre à Dakar, la 11 e édition du Digital African Tour a rassemblé de nombreux experts issus de divers horizons. Tous unanimement convaincus par l'impératif de repenser la mobilité urbaine, les acteurs réunis ont renouvelé leur engagement en faveur d'un écosystème inclusif, vertueux et décarboné. Pendant deux jours d'échanges intenses, Dakar a été le théâtre de débats fructueux et de propositions innovantes qui ont placés la mobilité urbaine durable au cœur du développement socio-économique de l'Afrique afin de façonner un avenir durable et prospère pour les villes africaines.  

Avec une population africaine atteignant près d'1,4 milliard d'habitants en 2023 et estimée à 2,5 milliards à l'horizon 2050, le continent connaît une croissance démographique soutenue, qui s'accompagne conjointement d'une urbanisation considérée comme la plus rapide au monde. Le nombre de villes en Afrique a doublé, passant de 3 300 en 1990 à plus de 7 600 aujourd'hui, transformant des villes comme Kinshasa ou Lagos en de véritables mégapoles approchant ou dépassant les 20 millions d'habitants.

De 27 millions d'habitants au milieu du XX e siècle à près de 600 millions actuellement, l'Afrique urbaine a connu un essor significatif. Aujourd'hui, un Africain sur deux vit en ville. Les prévisions d'ONU-Habitat indiquent que plus d'1,5 milliard d'Africains devraient résider dans les zones urbaines d'ici 2050. Ces projections présentent légitimement des opportunités économiques majeures, mais imposent dans le même temps des réponses stratégiques notamment en termes de mobilité qui, pour être adaptées, se doivent d'être pensées durablement.

Mohamadou DIALLO, Fondateur du Digital African Tour et de Cio Mag, média panafricain spécialisé dans les nouvelles technologies, souligne l'importance centrale de cette transition : "L'Afrique est au cœur d'une transformation majeure et nous sommes aujourd'hui à un tournant décisif. La mobilité urbaine est une pierre angulaire de ce changement.", a-t-il affirmé. "Le Digital African Tour 2023 vient ainsi illustrer notre engagement inébranlable envers l'avenir de l'Afrique et plus précisément envers une mobilité urbaine durable, unique moteur d'une croissance souhaitable et soutenable.", a-t-il poursuivi.

Remerciant Cio Mag pour la tenue de cet événement dans la capitale sénégalaise, le Dr. Thierno Birahim AW, Directeur général du Conseil Exécutif des Transports Urbains Durables (CETUD), a souligné que "Avec le PSE et conformément à ses engagements internationaux pour la réduction des émissions de gaz à effet de serre, le Sénégal mène des efforts importants pour une mobilité verte, inclusive, intelligente et résiliente aux changements climatiques. Dakar incarne particulièrement les enjeux d'une ville en pleine expansion et confrontée aux nombreux défis que posent son développement." Le co-organisateur de l'événement a ensuite affirmé : "En 1970, Dakar comptait 400 000 habitants, aujourd'hui, notre capitale compte 4 millions de Dakarois et devrait atteindre 7 millions en 2040. La motorisation va doubler à cet horizon alors que le réseau routier atteint déjà ses limites de capacité. C'est pourquoi, nous devons dès maintenant jeter les bases solides d'une transition vers la mobilité collective et respectueuse de l'environnement, en mobilisant tout le potentiel que nous offre le numérique, pour réduire le coût élevé des externalités négatives liées aux transports routiers."

Mohamadou DIALLO, Fondateur de Cio Mag, média panafricain spécialisé dans les nouvelles technologies, et du Digital African Tour

Le choix de la capitale sénégalaise pour la tenue de cet événement n'est donc pas anodin. Outre sa position stratégique en Afrique, Dakar compte également des réalisations notables en faveur d'une meilleure mobilité durable, avec des exemples significatifs que sont le TER et le BRT (Bus Rapid Transit). Lors de la deuxième journée de l'événement, les participants ont ainsi eu l'opportunité de visiter la station pilote du BRT.  Prévu pour être opérationnel début 2024, ce système comprendra une voie réservée de 18 km et 23 stations le long du corridor. Son objectif consiste à résoudre les problèmes de congestion routière tout en répondant au besoin de décarbonisation, grâce à l'utilisation de bus électriques, de stations solaires entièrement autonomes et d'un système d'usagers entièrement digitalisé.

S'exprimant lors de la table-ronde intitulée "À l'heure de l'urgence climatique, quelle transition pour une mobilité urbaine durable ?", Adnane BEN HALIMA, Vice-Président en charge des relations publiques de Huawei Northern Africa, a ainsi affirmé :"Transversale, la mobilité recouvre des enjeux sociaux, économiques et environnementaux intimement liés et nous sommes convaincus que le numérique doit jouer un rôle central en tant que facteur de création de richesses. L'usage des nouvelles technologies comme l'intelligence artificielle permettra d'analyser des données complexes et ainsi de prendre des décisions adaptées. Cependant, le monde numérique ne pourra pleinement exister sans le déploiement d'infrastructures numériques durables et de qualité."

Un constat que partage également le fondateur du Digital African Tour, pour qui le numérique "apporte des solutions considérables dans divers secteurs tels que l'éducation, la santé, mais aussi en matière de mobilité, pour améliorer les déplacements et optimiser les systèmes."

Dr. Thierno Birahim AW, Directeur général du Conseil Exécutif des Transports Urbains Durables (CETUD)

Tandis que la digitalisation promet d'améliorer la mobilité, la question des financements est tout aussi cruciale. Comme le soulignait à juste titre Amadou Hott, Envoyé spécial pour l'Alliance pour l'Infrastructure verte en Afrique à la Banque africaine de développement (BAD), il est essentiel "d'encourager l'investissement privé dans le domaine du transport, notamment durable, un secteur souffrant d'un déficit financier de plus de 100 milliards de dollars. L'établissement de cadres réglementaires favorisant la naissance de partenariats publics-privés est donc une nécessité pour répondre à ce besoin critique."

L'innovation joue également un rôle crucial dans le secteur de la MobiliTech et doit être activement soutenue et encouragée. A cette fin, lors du Digital African Tour, quatre start-ups ont eu l'opportunité de présenter leurs solutions novatrices : TukkiJamm, une plateforme de covoiturage pour résoudre les problématiques de transport au Sénégal ; YAWA Impact Solutions, qui propose une solution de Mobility As A Service (MaaS) ; Proxy Emobility, dont l'objectif est de faciliter l'accès à des véhicules électriques plus abordable ; et Yeebus, une application présentée comme le « Yango des transports en commun » permettant une visualisation des bus, arrêts et routes en temps réel.

Pour clore l'événement, des recommandations ont été formulées sur 12 thématiques, visant à structurer une mobilité urbaine à la fois inclusive et durable. Ces recommandations se déclinent sur les différentes dimensions nécessaires pour imaginer des solutions innovantes à même de répondre aux défis de l'urbanisation du continent. Abordant des domaines tels que la planification, l'innovation, les investissements et le financement, la digitalisation, la gouvernance, les modes de transport, les villes et la mobilité, le cadre réglementaire, les méthodes de travail, la formation, l'inclusion, ces recommandations se concluent sur la nécessité de formaliser concrètement l'écosystème des acteurs de la mobilités urbain en Afrique. Pour adresser cette thématique, il a été annoncé le lancement d'un think tank dédié à la mobilité durable. Plateforme de réflexions et d'échanges sur les enjeux liés à la mobilité durable, cette initiative, qui réunit l'ensemble de l'écosystème des acteurs MobiliTech aux grands décideurs, en passant par les acteurs du transport privés ou publics ainsi que les régulateurs, a pour objectif de permettre la mise en place d'une  approche holistique pour répondre aux défis de manière globale parce que la mobilité est l'affaire de tous.

Pour Mohamadou DIALLO, "La coopération est essentielle pour progresser ensemble et stimuler l'innovation afin d'impulser des avancées majeures dans le secteur de la mobilité."

De gauche à droite, Maïmouna NDONG ÉTROIT, Représentante du CODATU au Sénégal ; Adnane Ben Halima, Vice-président en charge des relations publiques de Huawei Northern Africa ; Alpha Barry, CEO d’ATOS Afrique ; Thierno Birahim AW, Directeur général du CETUD et Perrine GIRAUD, Directrice générale adjointe de l’AFD Sénégal.

Pour Thierno Birahim AW, "Nous sommes convaincus que cela reposera sur la collaboration et l'innovation. La création de ce think tank nous permettra de partager nos réalisations et expériences, d'explorer des idées novatrices et d'apprendre des meilleures pratiques, qui amélioreront non seulement la mobilité à Dakar, mais qui serviront également de modèles pour d'autres villes africaines en quête de durabilité."

L'ensemble des recommandations peut être consulté sur le lien suivant : https://cio-mag.com/dat-dakar-les-recommandations-pour-booster-la-mobilite-urbaine-durable-sur-le-continent/

A propos du Digital African Tour

Le Digital African Tour (DAT) est un événement itinérant pour soutenir la transformation digitale du continent lancé en 2020 par CIO MAG, également organisateur des Assises de la Transformation Digitale en Afrique (ATDA). Le DAT se veut une plateforme d'expertise itinérante pour les décideurs qui croient au destin numérique et panafricain du continent.

Suivez le DAT2023 sur les réseaux sociaux :

·      https://www.facebook.com/digitalafricantour/

·      https://www.linkedin.com/company/atda/?originalSubdomain=mg

·      https://twitter.com/LesATDA

A propos du CETUD

Le Conseil exécutif des Transports urbains Durables (CETUD), placé sous la tutelle technique du Ministère en charge des Transports terrestres, est un cadre de concertation qui réunit tous les acteurs concernés par la mobilité, pour assurer notamment une meilleure coordination des politiques de transports publics, à travers une démarche concertée, avec la participation de l'État, des collectivités territoriales et du secteur privé.

A la faveur d'une réforme institutionnelle intervenue en avril 2022, 25 ans après sa création, le CETUD inscrit la durabilité au cœur de ses actions, en droite ligne avec les engagements du Sénégal pour l'atteinte des objectifs de développement durable, devant permettre de concilier les objectifs de croissance économique, de préservation de l'environnement et d'équité sociale. Cette volonté se traduit par la promotion de systèmes de mobilité urbaine verts, inclusifs et résilients aux changements climatiques, tout en considérant les enjeux de transitions énergétiques et numériques.

Pour plus d'informations, veuillez consulter le lien suivant :   http://www.cetud.sn/

AllAfrica publie environ 500 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.