Forte suspicion de fraude à la veille de la présidentielle au Mali

Au Mali, moins d'un jour avant l'ouverture du scrutin présidentiel, dimanche 29 juillet, plus question de meeting de campagne, ni de prise de parole. Mais des rumeurs de fraude persistent.



Le Premier ministre, Soumeylou Boubèye Maïga, recevait ce samedi matin à la Primature plusieurs candidats de l'opposition.

Focus Sur